Le , par
Octobre 2006

Le sens de l’histoire

C’est le mois magique chez Carrefour. “Prix magiques” par ici, “du jamais vu” par là, c’est surtout le mois de… l’emphase. Rien que de très normal. C’est même la loi du genre. Après tout, Intermarché n’annonce-t-il pas, en toute modestie, le mois le moins cher de France ? Mais, une fois encore, l’essentiel n’est pas dans la sémantique mais dans… les prix. Ce mois magique là démontre bien que l’hyper est toujours le format de démocratisation des nouveaux marchés. En témoigne ce navigateur GPS à 169 €, un prix 20 à 30 € inférieur aux meilleures offres récentes. C’est le sens de l’histoire (commerciale) depuis l’avènement de l’hypermarché il y a une quarantaine d’années. Par sa puissance d’achat et sa capacité à exposer les produits au plus grand nombre, l’hyper développe les nouveaux marchés, généralement dans le non-al. Certes, il casse les prix, se plaindront les grincheux. Mais l’hyper assure “le premier équipement”. Bref, il accélère l’adoption du produit et ouvre la voie pour les grandes surfaces spécialisés.