Le , par
DISTRI PRIX : Casino joue la surprise

disriprixjanvier 

Nouvelle livraison de l’étude mensuelle DISTRI PRIX (A3 Distrib / Ed. Dauvers). Ce mois-ci, aucun changement dans l’ordre des enseignes (sur la moyenne des 31 jours de décembre). Mais des évolutions en apparence surprenantes. En tête, Géant demeure certes le dauphin de Leclerc mais lâche du lest. Il y a désormais plus d’un point d’écart entre les deux enseignes, un écart inédit. A l’autre extrémité, Monoprix, toujours mauvais élève de la classe des prix mais… un élève qui s’applique à faire mieux tous les mois ! L’enseigne de centre-ville de Casino est désormais 2,5 pas en-deçà de son niveau de mai. En résumé : Géant qui lâche, Monoprix qui attaque. Une surprise, donc, mais qui s’explique…

Si Géant relâche (un peu), c’est parce que Casino a promis au marché financier une amélioration nette de la rentabilité en France sur 2016 (a minima 500 millions de ROC). Et le pricing de Géant est un élément évident de pilotage de la rentabilité, surtout sur un mois aussi important en chiffre d’affaires que décembre… Il ne serait pas surprenant que la position de Géant s’améliore sur janvier, histoire de ne pas pénaliser l’image-prix par un relâchement trop durable ;-) Pour Monoprix, c’est une autre histoire : en se rapprochant de l’indice 120, l’enseigne s’est aussi rapproché de son plafond de verre, le niveau à partir duquel le trafic est pénalisé. D’où le reflux régulier l’été. 

Pour recevoir les résultats et la méthodologie, il ne vous en coûtera qu’un mail, ici (pour les abonnés à DISTRI PRIX, vous l’avez normalement reçu automatiquement reçu hier).