Le , par
But en modèle City pour Paris

ButCityParisC’était hier soir, à deux pas de l’Arc de Triomphe à Paris. But qui inaugure son premier magasin parisien avenue Wagram (3 semaines après l’ouverture réelle début mai). De prime abord, une surprise. Mais une agréable surprise que je vous propose de partager via le diaporama à télécharger ici. Sur 1 000 m2, But s’est déployé sous son concept City (le 3e du genre après Domus et Nice Cap 3000). Sur pareille surface, l’enseigne fait forcément des impasses : TV, blanc, électroménager, etc. Pour le reste, le résultat est réussi, surtout au niveau rue : d’une part la mise en ambiance est flatteuse, d’autre part But a résisté à la tentation de trop compacter l’offre. Le sous-sol est en revanche moins réussi, trop tassé. Autre faiblesse : le manque de petits articles pour répondre à la demande d’impulsion, évidente vu l’emplacement. Pour autant, les premiers jours sont visiblement plus qu’honorables : 850 entrées quotidiennes et 27 % de taux de transformation sur les derniers jours. Et la question que tous invités posaient à Régis Schultz, le patron de But : ce But là vend-il des produits différents des autres ? Finalement moins que prévu. Il y a peu de “distorsion” entre ce But et le réseau. D’ailleurs, la première vente en canapé est identique ici et sur l’ensemble du parc. Bref, même dans le 17e arrondissement de Paris, au pied de l’Arc, But vend du But. Ca me rappelle quelque chose : “Les prix bas ? Les pauvres en ont besoin, les riches en raffolent“. Edouard Leclerc, en 1958. Toujours aussi pertinent.

Pour télécharger le diaporama-visite de But, c’est ici