Le , par
Décembre 2005

Un grand détachement…

Voilà probablement la grangène de la distribution française… Ce désintérêt avec lequel les hommes de magasins (de l’employé au directeur) envisagent leur outil de travail. Un grand détachement pour le moins ! Pour preuve, cette offre de Nutella. D’un côté, l’étiquette historique, à 2,99 euros. Probablement en place depuis des mois. De l’autre, une affichette pour mettre en avant le nouveau prix, 3,09 e, conséquence d’une pénurie sur les noisettes, matière première ô combien stratégique pour Nutella. Le problème n’est évidemment pas dans l’inflation sensible dont seront victimes les afficionados de la pâte à tartiner, mais plutôt dans la cohabitation entre les deux étiquettes. Car l’employé de rayon qui a posé l’affichette a forcément vu l’ancienne étiquette sans juger bon de la faire disparaître. D’autant plus désagréable pour le consommateur qu’une fois en caisse, il n’y a plus qu’un prix : 3,09 euros. Logique !