Le , par
Septembre 2006

Dérapages contrôlés

Fin 2005, alors qu’un doux parfum de liberté commençait à (re)souffler sur le commerce, plusieurs enseignes avait choisi l’emblématique Danette (entre autres produits stars des assortiments) pour s’émanciper d’une dizaine d’années de PVC solidement emmaillotés par les industriels. Le plus virulent ? Carrefour, pour lequel le SRP de Danette n’était qu’un aimable souvenir. Au grand dam de Danone qui jugeait préjudiciables à sa marque ces dérapages très incontrôlés. Pragmatique – voire un brin provoc – Danone a visiblement pris acte de la volonté des enseignes de casser ponctuellement le prix de certaines grandes marques, mais a choisi de l’encadrer (10 années de loi Galland sont passées par là…). Et, ce faisant, d’adopter une stratégie de dérapages très contrôlés. Désormais, avec la régularité d’un métronome, la marque propose sa quadrette « prix choc » à 1,00 e, soit 35 % moins cher que le fond de rayon. Toutes les enseignes en profitent, au-delà des dérapages constatés en 2005. Pour l’heure, aucune n’a même imaginé enfonçé plus encore le SRP promo. Et pour cause : les MDD s’affichent généralement entre 0,95 et 0,99 € !