Le , par
Cher fournisseur…

Dans ce Super U, comme dans d’autres, Joker a manifestement pris la porte. Et probablement pas de plein gré. En cause ? Des négociations “difficiles”, terme pudique pour évoquer un “malentendu tarifaire” ! Après tout, le déréférencement est une pratique normale ­ et même légitime ­ d’une enseigne. A chacun ses arguments… L’enseigne a pour elle l’accès aux clients qu’elle peut stopper. Pour autant, Super U n’a fait le job qu’à moitié. Quitte à virer un industriel, autant en tirer un bénéfice d’image.

Le “chers clients, les références suivantes sont retirées de nos magasins” est bien tendre. Plus efficace aurait été : “Joker tente de nous (et vous) imposer des hausses de prix injustifiées. Soucieux de se battre tous les jours pour vous garantir des prix bas, votre magasin a décidé de se passer de ce fournisseur”. En fait, du Leclerc dans le texte…