Le , par
L’IMAGE : Halloween, mort et enterré

Nuitdesbonbons

N’en déplaise aux procureurs de la distribution, les hypers sont parfois un formidable révélateur de l’air du temps… Année après année, Halloween disparaît des rayons, marquant ainsi sa disparition de l’imaginaire collectif. C’est encore le cas cette année. Oubliées les opérations promotionnelles spécifiques et d’envergure, Halloween n’est désormais – au mieux – qu’un rendez-vous commercial mineur. En témoigne cette pénétrante d’un hyper jaugeant pourtant plus de 10 000 m2. Quelques modeste box-palettes, pas davantage. Une “Nuit des bonbons” qui n’évoque pas même explicitement Halloween. Et le faste d’antan avec décorum terrifiant et courges géantes qui n’est plus qu’un lointain souvenir. Halloween est bien mort et enterré !