Le , par
Sur les ondes : la caissière et le consommateur

Les caisses automatiques vont-elles remplacer les caissières ? Et, plus généralement, quel est l’avenir des automates dans le commerce (cinéma, aéroport, etc.). Tel était, ce matin, le thème de l’émission de France Inter Service Public de laquelle j’étais l’invité. L’occasion de constater une nouvelle fois la formidable schizophrénie du consommateur-citoyen qui, selon les études, dit tout et… son contraire. Interrogé dans la rue, il est un citoyen, outré d’imaginer que des machines puissent remplacer les caissières. Questionné en situation d’achat (c’est alors un consommateur), il s’offusque de l’attente qu’on lui impose et rêve d’un machine pour aller plus vite… Et du dialogue avec les auditeurs ressort – comme toujours – cette expression finalement très romantique et teintée d’une grande utopie : le « sourire de la caissière » que l’on ne veut pas troquer contre les “bip” d’une machine. Moi non plus ! Mais, soyons honnête : j’ai peine à me rappeler du dernier sourire d’une caissière. Ce que je comprends d’ailleurs fort bien, au regard de la pénibilité de leur tâche.