Le , par
Carrefour is magic !

CarrefourcomptesC’est la magie de la communication financière : faire du clinquant avec du peu reluisant. Carrefour s’y est à nouveau essayé ce matin en présentant ses résultat 2009. Titre de la communication financière : « Atteinte des objectifs dans un environnement difficile ». Typiquement le carnet de notes d’un bon élève. Bon, en fait, c’est plus subtil… Le résultat net régresse de 74 % à 327 millions d’euros. Pas franchement un carton ! Mais, c’est vrai, pour l’essentiel (1,07 milliard d’euros), il s’agit de charges non récurrentes (comprendre : Lars Olofsson passe Carrefour au karcher, nettoie les foyers infectieux et prépare déjà les résultats 2010 dont il sera jugé seul responsable, à la différence des comptes 2009 qu’il peut encore présenter comme l’héritage d’une gestion passée). Allez, va pour le résultat net.

Mais le résultat opérationnel, celui qui traduit mieux la santé de l’exploitation ? Tout va bien, Carrefour l’assure. Le groupe est « dans le haut de la fourchette annoncée de 2,7 à 2,8 milliards d’euros ». Tout juste ! Avec 2,777 milliards, Carrefour est bien dans le haut de la fourchette. Qui elle-même est bien plus basse que l’an dernier ! Le résultat opérationnel recule en effet de 16 %.

En fait, ça y est, j’ai compris, la communication financière singe la communication politique les soirs d’élection. Ils ont en général tous gagné !