Le , par
Comparateur Leader Price : Carrefour et Leclerc se réveillent (enfin)

Ca y est, la riposte est lancée. Leclerc et Carrefour, violemment et publiquement pris à parti par Leader Price (pensez donc : des écarts de 22 à 34 %, c’est pas rien), ont enfin décidé de réagir. Michel-Edouard Leclerc a dégainé sa plume (une note sur son blog) et Carrefour son bataillon d’avocats (selon le site internet de Challenges qui l’annonce ce soir). A dire vrai, déjeunant ce midi avec France Plasse, la patronne de la communication de Carrefour en France, je l’avais compris entre les lignes… Que reprochent donc Carrefour et Leclerc à Leader Price ? Pour faire simple : de comparer des choux avec des carottes, comme le résume Challenges. Carrefour estime par exemple que Leader Price a “oublié” sa gamme Carrefour Discount pour au moins 27 des 49 produits comparés. Faiblesse méthodologique donc que confirme MEL :  “Leader Price s’est bien gardé de cibler le produit Eco+ correspondant (Pointe de Brie, Café Arabica, Crème Cassis, etc.)”. Autant de faiblesses soulignées ici – exemples à l’appui – dès le 8 avril dès les premiers prospectus disponibles en magasins. 12 jours déjà. Une éternité. Et c’est bien là la surprise : la réaction tardive de Carrefour et Leclerc. Il y une semaine, j’évoquais même ici leur “étonnant silence”. Etonnant parce qu’entre temps, Leader Price a pu tranquillement dégainer sa campagne d’affichage 4×3 que l’on voit partout en France. Et quand bien même, Carrefour obtiendrait désormais gain de cause en justice, une partie du mal est déjà fait : Leader Price s’est taillé une bonne tranche d’image-prix à bon compte.