Le , par
Gros Volumes : Cora pourrait donner encore plus de valeur

CoraTahitiAvantAprèsDernier volet de la série de notes sur l’OP Gros Volumes, et une dernière réflexion. Cora pourrait encore donner plus de valeur à ses offres, en matérialisant de manière plus explicite encore le bénéfice consommateur. Notamment par rapport au prix courant en rayon. Un bénéfice réel (nous l’avons établi en moyenne à 36 % sur l’ensemble du prospectus pour les besoins d’une enquête de RENNES CONSO) mais pas toujours communiqué de manière percutante. Exemple avec ces gels douches Tahiti. 8 flacons « dont 660 ml gratuit » à 8,99 euros. Pas vraiment parlant. 660 ml gratuit, c’est bien ou c’est pas bien ? Dans le même temps, en rayon, le flacon à l’unité est à 1,93 euro. Formulé autrement, le lot propose donc une réduction de 42 % par rapport au prix unitaire en rayon. Et là, ça change notablement la perception de l’offre. Avantage collatéral d’une telle présentation : obliger les centrales à valider la réalité du bénéfice client !

PS : n’étant ni un “perdreau de l’année”, ni complètement naïf, je vois les difficultés à la mise en œuvre d’une telle idée. Entre d’un côté la centralisation des offres et, de l’autre, la décentralisation des prix, pas facile de mesurer un bénéfice qui soit juridiquement incontestable. Mais ce blog n’a pas vocation à fournir des solutions clés en main (je serai alors un consultant !, ce que je réfute), mais à provoquer la réflexion des acteurs de la grande conso.