Le , par
CEPC, la suite

Autant vous le dire, je n’honorerai pas ma promesse de vous reparler de la CEPC… Je serai blessant et tel n’est pas le but de ce blog au fil de l’eau. Mais, en un mot, ce fût… édifiant ! Comprenne qui pourra.