Le , par
Auchan Drive et Chronodrive ne feront bientôt plus qu’un

Créé en 2004 avec (partiellement) des capitaux Auchan mais opérant à l’origine de manière indépendante, Chronodrive se rapproche peu à peu d’Auchan, donc… d’Auchan Drive.

Auchan Drive et Chronodrive exploitent aujourd’hui 22 unités chacun, sur un modèle similaire de picking en entrepôt dédié. C’est en fait l’origine de chacune des deux enseignes qui explique qu’elles cohabitent encore. Auchan Drive est né sur le parking de l’hyper de Leers (Nord) en 2000, principalement pour les produits pondéreux (eau, lait, etc). Avec le temps, l’offre s’est élargie et le mode de fonctionnement a privilégié le picking dans une zone dédiée (en clair : pas dans les rayons de l’hyper). De son côté, Chronodrive est né à Marcq en Baroeul (Nord) en 2004 directement sur une offre de véritable supermarché (avec le support logistique et marchandise d’Atac, la branche supers d’Auchan).

Les deux enseignes ont engagé séparément leur propre développement, sans véritable synergie sur la recherche de site par exemple. Exemple frappant dans la banlieue bordelaise : à Bouliac, Chronodrive s’est implanté dans la zone primaire d’Auchan !

A présent, Auchan a manifestement initié le rapprochement entre les deux enseignes. Rapprochement juridique d’abord avec la création d’une holding commune. Rapprochement de plus en plus opérationnel ensuite. La logistique des hypers relaie progressivement la logistique Simply Market pour approvisionner les 22 Chronodrive, lesquels adoptent également le tarifaire hypers. La prochaine étape est évidente : c’est le rapprochement marketing. En clair, l’unification des enseignes, au bénéfice logique d’Auchan Drive. En interne, les quelques collaborateurs de Chronodrive interrogés au gré de mes périgrinations s’y préparent. Une première convention générale programmée en mai a été repoussée en septembre, laquelle pourrait être l’occasion de l’annonce.