Le , par
Revue de presse : Leclerc et ses MDD

Revue de presse, la suite. Aujourd’hui, Rayon Boissons, une revue à laquelle je suis très attaché pour l’avoir créée il y a désormais plus de 17 ans. Dans son numéro de décembre, un dossier sur les apéritifs (ça vous aura pas échappé vu son nom, Rayon Boissons est une revue très spécialisée !). Dans ce dossier un focus sur les portos MDD. Et, là, une découverte… Leclerc a cette année lancé un porto bio sous marque Repère. Pour donner plus de saveur à ce lancement (ou en démontrer l’inutilité, c’est au choix), le bio est encore “introuvable chez les marques nationales“, comme le précise le magazine. En la circonstance donc, toujours cette même question : pourquoi diable les MDD investissent-elles des créneaux laissés vacants par les marques nationales ? Par volonté de se différencier ? A quoi bon puisque la MDD n’est par construction qu’une “marque-coucou”, qui vit “par rapport à…”. Ou alors parce qu’il faut bien occuper des chefs produits qui s’épanouissent tellement dans la conception de nouveaux produits ?