Le , par
Yap Yap : plus facile à financer que PromoLibre

YapYapKroOn l’a déjà évoqué ici, l’une des raisons expliquant le relatif abandon de PromoLibre par Carrefour est la difficulté à financer l’opération. A financer ou, pour être plus juste, à faire financer… Avec Yap Yap, en revanche, rien de plus simple. C’était par exemple le cas hier avec ce pack de Kronenbourg à 9,95 euros, dont 50 % remboursés en cash-back sur la carte Carrefour. Evidemment, personne (hormis les clients bien sûr) n’imagine sérieusement que Carrefour autofinance l’avantage. Ce qui, de fait, permet d’imaginer que Yap Yap vivra plus longtemps que PromoLibre. Une limite néanmoins : que Carrefour, par facilité, ne fasse financer l’avantage Yap Yap par le consommateur lui-même en augmentant le prix de référence, avant avantage. Vue de l’esprit d’un chroniqueur en mal de sensationnel ? Que nenni. Rendez-vous ici même vendredi, je vous promets du lourd…