Le , par
1855.com + Château On Line = 1855.com

L’annonce est (presque) passée inaperçue. 1855.com a annoncé le rachat de Château On Line. Bref, deux acteurs de la vente de vins sur internet qui se rapprochent. Le tout pour former un ensemble d’à peine 20 millions d’euros de chiffre d’affaires. Modeste, évidemment (et qui explique pourquoi l’opération n’a pas fait l’objet d’une large « reprise presse »). Et pourtant… Ce rapprochement, comme quelques uns avant, marque bien l’amorce d’un mouvement inéluctable : la concentration à venir des acteurs du e-commerce. Après l’euphorie créative des débuts, le e-commerce est confronté aux mêmes enjeux que le commerce classique, à commencer par l’effet de taille. Les e-enseignes le résoudront de la même manière que les enseignes « physiques » : en se croquant les unes les autres. Tiens, autre élément pour vous convaincre… Pourquoi croyez-vous que Jean-Charles Naouri a pris un ticket de 10 % dans Rueducommerce, alors qu’il possède déjà tout près de 100 % de Cdiscount ? Simplement pour être déjà dans la place le jour où les grandes manœuvres démarreront ! Parce qu’elles démarreront. Et au-delà des simples e-cavistes.