Le , par
Le lait en direct de la ferme

DistributeurLaitSaintes-BDEffet de mode ou attente réelle des consommateurs ? Toujours est-il que plusieurs hypers proposent aujourd’hui des distributeurs automatiques de lait cru. Exemple ici à Saintes. Le distributeur a été installé fin novembre 2010. Le principe ? Tous les matins, la ferme voisine (qui est en l’occurrence un lycée agricole) approvisionne l’automate en “lait du jour”. Plus frais, y’a pas ! Le lait est vendu un euro le litre (le client doit remplir sa propre bouteille ou en acheter une sur place, dans ce cas comptez 20 centimes). Ni l’hyper ni le lycée agricole n’imagine vraiment en faire une activité vraiment profitable. D’ailleurs, le seuil de rentabilité pour assurer le loyer de la machine est tout juste atteint avec 60 litres quotidiens en moyenne. En fin de semaine, les volumes atteignent 120 à 130 litres. Pas de quoi faire vaciller le rayon lait UHT. Mais une initiative originale et porteuse d’image.