Le , par
Vendre ses magasins (et se cacher de le faire)

Le 11 octobre dernier (voir la note ici), je vous racontais l’histoire de ces trois Intermarché normands (St Pair sur Mer, Villedieu et Donville) qui étaient en train de passer sous les enseignes de Casino. Le mousquetaire-propriétaire avait en effet décidé de changer de crémerie pour s’approvisionner. Etonnant, tant la notoriété de Casino en Normandie est proche de zéro. En clair, comment justifier autrement que par la perspective d’une vente programmée un tel changement d’affiliation ? Pourtant, localement, la vente était alors écartée. Comme s’il s’agissait de rassurer ou… de se cacher ! Pourtant l’histoire était écrite. “Mais comme je ne suis (malheureusement) plus un perdreau de l’année, vous racontais-je en octobre dernier, je pronostique déjà que d’ici à quelques mois Casino nous apprendra avoir racheté les trois points de vente”. Que s’est-il passé d’après vous ? Ce qui devait se passer. Et, a posteriori, le changement d’affiliation apparaît clairement pour ce qu’il était. Le préalable à une vente qui était déjà programmée, mais qu’il fallait visiblement cacher.