Le , par
Revue de presse (2)

SarkozyAlimentationLa séquence est longue (2heures), mais intéressante à regarder. C’était le 28 juin à Sablé sur Sarthe : la table-ronde sur la la qualité de l’alimentation (à visionner ici). Autour de Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire et Frédéric Lefèbvre, figuraient Jean-René Buisson (ANIA), Serge Papin (Système U) et notamment Renée-Claude Mader (association de consommateurs CLCV). Séquence intéressante pour écouter ce qui est de l’ordre de la vision, notamment sur la place stratégique de l’agriculture et de l’agro-alimentaire. Une vraie rupture de vision avec l’ère Chirac, faite davantage d’affectif que de stratégie sur le sujet. Pour autant, Nicolas Sarkozy ne manque pas de tomber dans l’angélisme lorsqu’il évoque ce consommateur qui montrerait moins d’intérêt pour le prix et plus pour la qualité. Mais sans doute, vu du 55 Faubourg St Honoré, lui est-il difficile de cerner la réalité de la consommation ! Dommage aussi qu’un Président de la République n’ait d’autres arguments que les 120 000 producteurs face aux 5 enseignes de la distribution, tout juste digne d’un débat syndical agricole départemental (et je sais ce dont je parle…). Sans même intégrer le hard-discount, il y a toujours 7 centrales d’achat ! Et le marché du lait est accessoirement le meilleur exemple de la (bonne) concentration de la mise en marché. Sur le lait de consommation n’opèrent en effet que 3 industriels majeurs. Très loin du 120 000 producteurs contre 5 enseignes.

Et puis, pour la vacherie, mention spéciale à Nicolas Sarkozy pour sa « sortie » de la 16e minute. Extrait : « Je le dis à Serge Papin que je remercie de son engagement et de la grande correction de son enseigne [grande respiration]. Je veux dire Système U [à nouveau]. Ca permet de dire que toutes les enseignes ne sont pas de la même correction. Voilà. Je sais pas si je suis assez précis mais… ».