Le , par
Carte postale de Tunis (2)

Lirelavidéo

La Tunisie traverse actuellement une « crise de l’eau ». En clair, les minéraliers ne parviennent pas à suivre la demande, qui a connu son apogée la semaine dernière à quelques jours du ramadan, période de forte consommation. Résultat : les prix ont triplé en quelques semaines et les clients se ruent littéralement sur les palettes dès qu’elles arrivent en rayon (ici en vidéo chez Carrefour). Une « arrivée » qu’ils peuvent attendre de longues minutes devant la porte des réserves protégées par un impressionnant dispositif de sécurité*. Une fois en rayon, les deux palettes ont été vidées en moins de 2 mn.

* Et moi expulsé en 30 secondes pour avoir fait des images de ce qui n’est que l’expression commerciale d’une pénurie ! Mais j’ai été aussitôt soupçonné de vouloir mettre en exergue la difficulté d’un pays à assumer l’un des besoins vitaux de la population. Et (peut-être par manque de courage ! / cf la note d’hier), j’avoue ne pas avoir chercher à argumenter quoi que ce soit, me contentant d’effacer la dernière prise pour satisfaire le molosse qui m’escortait jusqu’à la sortie)