Le , par
Revue de presse

Etonnant papier ce matin dans Les Echos. Pour ceux qui ne l’ont pas lu, le titre en résume assez bien l’idée directrice : “Carrefour veut réveiller ses hypers français en multipliant les promotions”. En fait (et pour vous faire rentrer quelque peu dans les coulisses de l’information), les rédactions ont reçu cette semaine un communiqué de presse de Carrefour pour “vendre” l’opération de rentrée : la fameuse prime de rentrée de 100 euros. Et Carrefour n’a pas fait dans la demi-mesure : 2 pages de communiqué pour expliquer comment l’enseigne faisait sa rentrée “en grand”. C’est par exemple deux fois plus long que le communiqué de presse annonçant l’alliance Carrefour-Pixmania en début d’été. C’est dire ! Pour autant, je ne pense pas que Carrefour veuille (ou même doive) “réveiller les hypers français en multipliant les promotions”. Je pense même exactement le contraire. Moins, beaucoup moins, de promotions (Carrefour a une part de voix promotionnelle deux fois supérieure à sa part de marché…) et une vraie et durable stratégie d’image-prix sur le fond de rayon.