Le , par
Qu’il est (toujours) tentant d’acheter son chiffre

AlinéaPromoDes vices et des vertus de la promo… Côté vertus, la capacité par une offre bien sentie à déplacer les foules. Côté vices, la facilité de céder à la tentation. Dit en terme plus direct : d’acheter son chiffre. C’est le principe même des opérations « 100 % remboursé ». Carrefour le fait de temps à autre sur l’alimentaire avec une mécanique de bons d’achat (la somme à rembourser est divisée en trois) qui consiste à faire revenir le client trois fois sur trois semaines distinctes. Aujourd’hui, c’est donc Alinéa qui s’y colle. Aucun doute, sur la période l’opération, l’enseigne va doper ses ventes. C’est précisément ce qui s’appelle acheter son chiffre.  Commercialement, donc, un bon point. Mais en relation-client, j’ai toujours été très dubitatif sur ces opérations qui, en fait, promettent la lune ! Car lorsque les clients découvrent la contrainte de revenir 3 fois en magasins à des dates quasi-imposées (d’autant qu’Alinéa n’est pas franchement une enseigne de proximité…), certains déchantent. Et quand, par malheur, quelques autres ne peuvent exercer l’un des bons, faute précisément de se rendre dans le magasin, c’est là aussi la soupe à la grimace. Vertus et vices de la promo vous disais-je…