Le , par
Revue de presse

C’est le sujet (commercial) de la presse de cette fin de semaine : les 361 millions d’euros d’amende infligés aux lessiviers par l’Autorité de la concurrence. En cause : une entente sur les prix entre 1997 et 2004. Procter écope de 234 millions d’amende, Henkel de 92 millions et Colgate de 35 millions. Unilever, pour avoir dénoncé l’entente, est relaxé. En la matière donc, faute avouée est en totalité pardonnée. Pour prendre toute la mesure de la chose, en 2007, l’entente sur les prix des jouets (une entente “verticale” entre fabricants et distributeurs) n’avait atteint que 37 millions d’euros. C’est dire si le “dossier lessives” est d’une extraordinaire proportion.