Le , par
Primauté du prix, hasard du calendrier

Hasard du calendrier. Tribune Grande Conso ce matin avec un rappel de l’indispensable primauté du prix dans la politique commerciale des enseignes en s’appuyant sur le “cas” Carrefour. Dans la foulée, présentation du traditionnel Observatoire Cetelem, un excellent baromètre de l’humeur des consommateurs. Cette année, thème de l’observatoire : la classe moyenne. Et les chiffres sont frappants pour rappeler à quel point l’attente de prix bas est bien réelle. Je vous en glisse quelques uns : pour 46 % (des Français issus des classes moyennes), leur situation financière s’est dégradée ; 44 % estiment plus précisément que leur situation matérielle est moins bonne que celle de leurs parents. Bref, vous l’avez compris, logique que la chasse aux prix bas ait pris autant d’ampleur. Autre façon de “cerner” la question. A la question “Pour améliorer votre niveau de vie, que comptez-vous faire ?”, réponse de 3 Français sur 4 : “réduire les dépenses”. Ce qui ne peut que donner de la valeur au prix bas !