Le , par
Aujourd'hui mes courses, Demain le commerce

Samedi. Mes fameuses courses familiales. Si vous avez bien suivi, après Leclerc samedi dernier, c’était ce week-end le tour de Carrefour. Et l’occasion d’un parallèle que je souhaitais faire entre ce que j’ai vu ce matin et le chantier que je poursuis actuellement (avec Frank Rosenthal) d’un ouvrage sur le commerce de demain. Dans les mots-clé que nous identifions et illustrons figurent “Expérience d’achat” et “Humanisation”. Ce matin, j’ai trouvé de nouvelles illustrations…

CarrefourTGCôté expérience-client, je propose une idée toute bête : “sanctuariser” les rayons le samedi matin, moment de plus forte affluence. Faute de quoi, vous donnez à vivre à vos clients ce que j’ai photographié ici à 10h30 (je tiens de nombreuses autres photos à dispo du directeur du magasin pour lui montrer qu’il ne s’agit pas d’un épiphénomène mais d’un problème d’organisation). Les TG deviennent alors des places de stationnement. Un samedi matin à 10h30, dois-je le rappeler !

CarrefourDrive2Une grosse heure plus tard, fin des courses. Dans la galerie, cette affiche qui illustre un autre des mots que nous avons choisi : l’humanisation. Alors que le commerce transfère de plus en plus de tâche vers le client (et c’est le sens inéluctable de l’histoire), le commerçant doit s’efforcer de “parler homme” autant que possible pour contre-balancer. Malin du coup de présenter le nouveau service drive au travers des visages qui vont le faire vivre.

PS : c’était même pas de la pub pour notre prochain bouquin, les pré-réservations sont loin d’être ouvertes !