Le , par
A la source des drives français : le Drink Shop d’Auchan à Luxembourg

DrinkShopAuchanLuxembourg-BDL’histoire commerciale retiendra que c’est ici que tout (ou presque) a commencé : au 3e sous-sol du centre commercial Auchan à Luxembourg en 1996. Et rien que ça méritait le voyage au Grand Duché… Au 3e sous-sol, il y a donc un « Drink Shop », organisé en mode drive avec des employés qui chargent directement le coffre du client. A l’origine, il n’y avait que des liquides (eaux, bières, sodas, etc.), d’où le nom. Depuis, l’offre a été élargie aux produits « trop volumineux pour le caddie » selon la communication sur site de l’enseigne : couches, terreau, charbon, etc. C’est en découvrant ce qui n’était en fait qu’une initiative locale que Françis Cordelette, alors patron d’Auchan, eu l’idée de tester le Drink Shop au Auchan de Leers (59), tout près du siège du groupe. On connaît la suite… Auchan de Leers a élargi l’offre à tout l’alimentaire ; S’en inspirant, Chronodrive a imaginé une formule de drive solo à Marcq-en-Barœul (59) ; Pascal Payraudeau et Rémy Nauleau, deux adhérents Leclerc de Toulouse, ont planqué des heures durant près de ces deux drives pour compter les voitures et en comprendre l’organisation puis ont évangélisé au sein du groupement. Et les autres enseignes ont suivi. Jusqu’à se rapprocher désormais des 1 500 unités. Voilà pour la (petite) histoire d’un (grand) phénomène commercial.