Le , par
De la liberté éditoriale

Capture d’écran 2012-06-12 à 12.20.04Comme quelques confrères, je suis régulièrement interrogé par les “grands” médias pour décoder, analyser ou commenter le commerce et la consommation. Souvent, en préambule à l’interview proprement dite, une question revient : “Pouvez-vous vraiment être indépendant ? Vous vendez vos livres et études aux enseignes, vous “conférencez” pour elles et vous leur vendez même de la publicité dans votre magazine RENNES CONSO ?“. Tout cela est vrai. Je suis un horrible marchand ! D’ailleurs, pour les curieux, notre DONE BOOK 2011 est disponible ici. Pour autant, “vendre” ne signifie pas nécessairement “se vendre”. Enfin, ce me semble. Et comme c’est précisément pour jouir (sans entrave) de ma liberté que j’ai créé mon entreprise d’édition, je peux rassurer les prochains journalistes de France 2, France 5, Europe 1, RTL, etc. Oui, je suis libre. Au moins autant qu’eux… Car, il y a quelques semaines, j’ai trouvé très savoureux cette page du site de France 5 où le dernier documentaire de la chaîne “Consommateurs pris au piège” était largement entouré de publicités pour Courses U. Et je n’ai personnellement jamais imaginé que c’était pour ça que Système U n’était pas mentionné dans les 52 minutes du documentaire ! Evidemment pas.