Le , par
A "Monsieur Serge Papin"

Je ne connais pas ce client… Mais lui s’est dit qu’il me connaissait suffisamment pour que j’en devienne son porte-parole puisqu’il me charge d’une missive à Serge Papin. La voici donc :

Monsieur,

Pouvez transmettre à Monsieur Serge Papin, directeur système U (Les nouveaux commerçants) cette question : pourquoi le paquet de 12 briochettes Pasquier est passé en 15 jours de 2,22 à 2,95 € dans ses commerces. Une belle augmentation ? + 0,73 € + 30 % Mais daignera t’il répondre à un acheteur de base qui va d’ailleurs aller voir ailleurs. Bien cordialement“.

Voilà pour le message. Pourquoi vous en faire profiter ? Simplement parce qu’il illustre les deux lectures possibles du commerce en général et du prix en particulier. Celle du commerçant, macro par principe. Celle du client, micro par définition. Les deux sont recevables (mais l’une plus que l’autre !). La lecture macro tout d’abord. Elle consiste à scruter les indicateurs de prix. Les plus incontestables sont l’OPUS de Nielsen et le GPS d’IRI. Vous avez pu en lire un extrait dans LSA il y a quelques jours. Comme ces datas circulent bien plus que lesdits panélistes ne le pensent (et ne le souhaiteraient), et pour en disposer également, je peux confirmer le bon positionnement prix de Système U. Quelles que soient les sources, même conclusion : Super U est la moins chère des enseignes de supermarché ! Pour autant, à cette lecture macro, s’oppose une lecture micro. Le client, lui, a bien vu une augmentation de 30 % des briochettes Pasquier. Mais que vaut un prix dans l’océan des étiquettes d’un supermarché ? Statistiquement bien peu. Mais symboliquement tellement. Ce qui rappelle qu’aucun client ne voit tous les prix. Mais que tous les prix sont vus (et mémorisés, bien plus que certains ne le pensent et le professent) par au moins un client. Et qu’ensuite, par effet de halo, c’est l’ensemble du magasin qui en profite ou en est affecté. Ce qui rappelle aussi que le discount n’a de sens (commercial) que parce qu’il est général et non chirurgical. Sur ce, je laisse Serge Papin répondre ;-)