Le , par
Ce dont Georges Plassat parlera peut-être demain… (3)

CarrefourMarketVannesTroisième sujet dont Georges Plassat parlera peut-être demain : la nouvelle version des supermarchés. En interne, c’est la « V3 » et c’est un sacré chambardement – réussi, autant le dire tout de suite – qui s’annonce. Le premier magasin (un grand super de près de 2 500 à 3 000 m2 à vue de nez) est à Vannes et la nouveauté est là, dès le parking. Carrefour a disparu ! Oui, le nom Carrefour a disparu mais pas la hallebarde. Bienvenue donc chez « Market ». Sans doute la fin de la convergence évoquée par Georges Plassat lors de l’AG en juin. Avantage : nul besoin de rebaptiser les magasins. Tout le monde sera content : les « pour » comme les « anti » convergence.

Evidemment, on va pas en rester là. Je vous en propose une visite en avant-première (diaporama à télécharger ici). Attention : le magasin était encore en travaux ce matin et tout n’était pas calé (petit message aux gars des meubles frais d’ailleurs : va falloir solutionner le problème de condensation !). Néanmoins, les grandes lignes sont très identifiables. D’abord, il y a les fruits et légumes à plat sur les classiques caisses reyclables vertes. Evolution notable quand on se rappelle les meubles 2 et 3 ponts des premiers Carrefour Market. C’est plus gourmand en espace mais voilà une vraie zone marché qui s’annonce avec une perspective enfin digne de ce nom. Seconde initiative marquante : l’organisation d’ensemble. Le surgelés est relégué en fin de parcours, loin du frais (à l’américaine pour ceux qui ont visité des supermarchés aux US) et, surtout, le vin et les arts de la table jouxtent – voire s’intercalent dans – la zone frais. Vous l’avez compris, le vin a quitté le rayon liquides pour se rapprocher du cœur de repas. Dans les deux cas, voilà deux bonnes idées merchandising. En proximité du frais également : l’univers bio. Pas grand mais bien réel et identifié comme tel avec épicerie, frais et silos pour les produits en vrac. Rajoutez à ça une qualité d’exécution plus simple que Planet et quelques autres bonnes idées merchandising (le PEM beauté au sein de la parfumerie par exemple) et vous obtenez un grand super réussi. Je serais Georges Plassat, évidemment j’en parlerai…