Le , par
Lidl : petites infos et grande ambition

Pause dans ces Tranches de vie spéciales Lidl. Et retour sur quelques infos glanées samedi (car les chefs de magasins sont vraiment plus loquaces que ne l’imaginent/ne l’espèrent les têtes pensantes de l’enseigne…). En premier lieu, il y a l’ambition de ce changement de concept résumée en deux mots : “Top Position”. Car Lidl veut tout simplement décrocher le leadership du commerce alimentaire de proximité. “Nous voulons être à l’alimentaire ce que Picard est aux surgelés” me résume un chef de magasin. “Incontournable“. En voilà un que la convention a remonté à bloc ! Remarquez, c’était le but. Parce que l’enseigne a quand même été secouée depuis 18 mois et “l’affaire des steaks hachés”. Au point que l’un de mes interlocuteurs y voit un lien de cause à effet avec la disparition en 2012 de la participation sur les bénéfices, laquelle atteignait habituellement 1 mois de salaire environ. “Vous pouvez le raconter ça mais, attention, ne me citez pas, ils sont capables de me virer“. Autre magasin, même mise en garde. “Je risque rien à vous parler ?“. Drôle d’ambiance, pas franchement attirante pour une entreprise à l’ambition de Lidl. D’ailleurs, chercher à identifier ceux qui ont pu me parler serait bien futile… D’abord parce que leur sort m’intéressera alors plus encore… Ensuite parce que, pour l’essentiel, ils souvent commencé par m’expliquer à quel point ils avaient été sensibles à la journée organisée par l’enseigne et à l’idée d’en partager la stratégie. Dit simplement, cette journée d’immersion m’a convaincu d’une chose : pour réussir son pari, Lidl doit urgemment passer ses chefs de magasin en mode calinothérapie. Du fouet à la caresse… Et si c’était ça le principal changement à venir de Lidl en fait ?