Le , par
Casino se paye Leclerc, Carrefour et les autres

GéantCasinoComparateurBDFallait oser mais Casino a osé : se lancer dans l’exercice de la comparaison de prix avec ses concurrents. Bon, évidemment, la lucidité commandait quand même à Casino d’éviter les marques nationales. Mais avec les MDD, l’exercice est plus facile d’autant que Casino a objectivement des raisons d’être dans la match (la massification de toutes ses enseignes, lesquelles sont survendeuses de MDD vs les concurrents). Reste l’écueil habituel : la crédibilité d’une comparaison sur 34 articles. “Du quotidien” certes comme le précise Casino pour leur donner toute l’importance nécessaire. Mais 34 seulement (au passage, j’imagine la manière dont le chariot photographié à pu être rempli “ras la gueule” avec 34 articles, vive les packs d’eau !). En fait, au-delà du nombre d’articles, c’est davantage sur la “garantie” que Casino est vraiment flaibard. Rembourser simplement la différence ? Trop court pour frapper les esprits et nourrir la promesse “Comparez et choisissez”. Deux fois la différence serait ici un minimum. Le bénéfice d’image-prix en serait tellement supérieur au coût réel…