Le , par
J'ai testé : le mur digital Casino/Cdiscount

CdiscountMurFin d’année et quelques petits tests in situ… D’abord, le mur digital Casino/Cdiscount installé par Casino dans son supermarché St Didier à Paris 16. Le principe ? 6 écrans qui constituent un mur digital. Le mur Cdiscount propose 12 produits (canapé, console vidéo, bijoux, cuisinière, scooter, etc.). De manière ludique, le client est invité à remplir son panier (en fait ici sa “hotte”) puis à scanner un QR correspondant aux achats qui renvoie sur le site mobile Cdiscount pour finaliser la commande et choisir le mode de retrait/livraison. En clair, il s’agit de profiter du trafic du point de vente pour dériver du flux vers le site. Un vrai chantier de cross-canalité. Quel bilan ? Mon tweet d’hier disait ceci : “inutile, inefficace mais indispensable“. C’est exactement ce que j’ai dit sur le moment au patron de l’innovation Casino avec lequel je visitais le magasin. Donc, c’est assumé ! Je m’explique… Inutile et inefficace parce qu’en l’état le mur n’apporte rien de folichon au client. L’expérience-client est perfectible : seul face à un mur devant l’entrée du supermarché, certains consommateurs ont à l’évidence une espèce de réticence. De même le mur a été imaginé pour deux utilisateurs en simultané. Dans les faits, difficile pour un second client de venir s’incruster lorsque (par bonheur pour Casino) un premier utilisateur est face au mur. Ensuite, il y a l’offre… Trop courte et peu à propos. Qui va se laisser tenter, au hasard de sa venue au supermarché, par un scooter à 600 € ? Ou par une cuisinière ? Ou par un bijou (quelle est la réelle web-perméabilité de cette catégorie de produits) ? En fait, comparé à l’expérience d’achat à domicile, ce mur digital apporte trop peu pour être convaincant. Pour autant, c’est une expérimentation indispensable. “Apprendre en marchant” est une expression qui revient souvent dès que l’on conjugue retail et technos. Casino a aujourd’hui ce formidable mérite que d’essayer. Plus que tout autre distributeur. Donc, en résumé, Casino n’a ici pas trouvé grand chose mais a au moins essayé. Ce qui mérite, a minima, un encouragement. Parce qu’il est juste indispensable d’imaginer les passerelles off-line/on-line qui feront le commerce de demain.