Le , par
Fnac : du cul pour redresser les comptes ?

FnacStValentinBDJ-7 avant la Saint-Valentin. Pour redresser la barre, la Fnac a pris le taureau par les cornes (si l’on peut dire, en ce jour dédié à l’amour éternel). “L’érotisme se dévoile à la Fnac” lit-on sur un affiche recouvrant la vitrine, comme pour inciter davantage à rentrer et découvrir. Vous emballez pas quand même ! Même si la Fnac promet beaucoup (faut bien vendre en ces temps difficiles), le résultat est quand même assez convenu : l’espace coquin est en effet largement préempté par les 50 nuances de E.L. James. Et le reste déjà vu.