Le , par
Les coulisses du comparateur de prix Carrefour

PrixCarrefourLa curiosité a finalement été la plus forte… Depuis quelques semaines, Carrefour affirme urbi et orbi être le moins cher. Une posture publicitaire respectable, certes (le travail de Carrefour sur son image-prix est remarquable depuis un an, j’ai eu ici l’occasion de développer ce point de vue). Pour autant, quiconque suit les prix de manière un peu fine sait bien que Carrefour n’est pas 5,7 % moins cher que Leclerc, 12,1 % moins cher qu’Intermarché, 12,6 % moins cher qu’Auchan et encore moins 21,6 % moins cher que Géant Casino. Non ! La réalité des écarts sur les méthodologies de type “exhaustive” montre des résultats très différents (c’est un euphémisme…). Pour autant, pas question de suspecter Carrefour de publier de faux résultats. Tout dépend de ce qui est réellement mesuré lorsque Carrefour évoque “500 produits de grandes marques“. Pour en avoir le coeur net, il fallait : 1) se procurer la liste (pas si facile quand même pour le quidam qui voudrait se livrer à l’exercice) ; 2) l’ausculter ligne à ligne. Ce que j’ai donc fait avec mon équipe… (eh oui, je suis pas seul).

De manière très arbitraire j’vous l’accorde, nous avons déterminé 4 typologies de produits : les formats majeurs de marques majeures, les recettes mineures de marques majeures, les formats mineurs de marques majeures et enfin des marques mineures (voir les exemples ci-dessous). La “liste Carrefour” comporte évidemment des marques majeures sur leur format de référence… mais pas seulement. Sur l’ensemble de la liste, ces dernières représentent moins de 30 % des articles. Un quart environ sont bien des marques majeures mais sur des recettes annexes (exemple le Fanta Fraise-kiwi), environ 10 % des produits sont des formats mineurs de ces signatures incontournables et, enfin, la majorité des produits de la liste (38 %) sont des marques “mineures” telles que Karelia au rayon diététique, Yunnan pour les thés ou encore Sodastream. Bref, pas vraiment les produits sur lesquels les enseignes se battent… En ce sens, et vous l’aurez compris, l’élaboration de la “liste Carrefour” a été hautement tactique. Chirurgical même ! Reste que Carrefour a eu grandement raison de le faire. Ne serait-ce que pour banaliser dans l’esprit de certains clients le comparateur de Leclerc. En ce sens, c’est mission remplie. Au moins jusqu’à la riposte de Leclerc.

ComparateurCarrefour

* Pour ceux qui cherchent encore la liste Carrefour, vous savez où vous la procurer. Mais en la demandant gentiment quand même ;-)