Le , par
Carrefour et le champagne à 3,67 €, la suite…

DemoiselleRappelez-vous, il y a une quinzaine de jours, j’avais révélé sur Twitter et évoqué ici cette coquille de Carrefour Drive à l’occasion de sa Foire aux Vins : du champagne Demoiselle rosé à 3,67 €. Derrière cette affaire exceptionnelle, une erreur informatique : une inversion de prix avec le vin effervescent Ackerman. Mon tweet ayant sensibilisé Carrefour, “l’affaire” a vite disparu des écrans. Mais 21 commandes ont pu être passées. J’avoue être responsable de 3 d’entre elles dans 3 sites différents. Inutile de le cacher de toute façon, dans la cellule vins de Carrefour, j’ai compris que mes commandes étaient tracées ! Donc, sans grande surprise en fait, elles ont été honorées (de même que celle de mon camarade rédacteur-en-chef de Rayon Boissons, lui aussi facile à identifier !). Ce qui n’est pas le cas de toutes… Lisez plutôt ce que m’adresse ce client toulousain : “Malgré de grandes palabres, impossible de récupérer le Demoiselle. Ils me chargent dans le coffre du Ackerman Rosé. Je leur montre le bon de livraison avec écrit dessus Champagne Demoiselle et ils m’expliquent qu’ils travaillent au gencod et que le gencod que j’ai dans le coffre est le bon mousseux. J’ai beau insister, rien à faire. Je refuse donc la livraison, demande le remboursement et du coup ne fais même pas la foire aux vins en magasin. J’étais pourtant optimiste car j’avais reçu le SMS me rappelant ma commande à aller chercher“. A Douai, problème similaire, Carrefour a tenté de placer du mousseux Ackerman en lieu et place du Demoiselle. Etonnant, non ?