Le , par
J'ai testé… l'Ikea Drive à Montpellier

IkeaDrive3Direction Montpellier pour tester la première incursion d’Ikea sur le click&collect. Une initiative largement chroniquée lors du lancement du service il y a 2 mois – et même présentée comme un drive – mais absente de tous les radars depuis ! Pourtant, de bonne source, l’initiative montpelliéraine est suivie jusqu’en Suède, le worldwide patron du e-commerce devant prochainement faire le voyage. A quoi ressemble donc le “drive” version Ikea ? Pour faire court, à 5 places de parking délimitées par une barrière à code. Un code que le client reçoit avec la confirmation de sa commande. Sur place, nul employé pour vous charger directement vos achats dans le coffre. Le client doit se présenter au service livraison à 50 mètres de là pour, dans un premier temps, régler sa commande et, ensuite, récupérer la marchandise. Le tout garanti en 5 minutes par Ikea. Pas faux mais quand même moins pratique que la logique “drive” telle que les clients commencent à la pratiquer aujourd’hui.

IkeaDrive1Deux mois après quel bilan ? Réjouissez-vous curieux, j’ai les chiffres ;-) Une moyenne de 15 commandes par semaine, soit 10 000 euros de chiffre d’affaires. Encore modeste. Mais toujours mieux que rien au vu de l’investissement. Car, en caricaturant à peine, avec “2 billets de 20 €”, Ikea s’est payé un drive-light et une couverture média maousse costaud !

NB : vous l’aviez sans doute déjà lu mais, au cas où, le drive propose uniquement l’ameublement, soit 5 000 références vs 12 000.