Le , par
MN : moins de 2 points d’écart entre Leclerc et Géant Casino !

Mise en page 1Nouvelle livraison de l’étude DISTRI PRIX (A3 Distrib / Ed. Dauvers) et confirmation – au-delà même de l’imaginable – des ambitions de Géant Casino. Sur un périmètre « exhaustif marques nationales » (c’est-à-dire les produits strictement comparables), les hypers de Casino pointent désormais à l’indice 96,5. Un niveau qui les place à moins de 2 points de Leclerc (94,8). Aucun doute donc, Géant est clairement le dauphin de Leclerc sur les prix.

Pour mémoire, DISTRI PRIX est le seul indice de prix public ET exhaustif sur les marques nat. Pour cette vague, la bagatelle de 11 millions de prix ont été passés à la moulinette, excusez du peu. Il s’agit des prix publiés sur les sites drives qui, pour plus de 99 % d’entre eux, sont annoncés comme identiques au magasin. Seuls une poignée de Carrefour (j’ai bien dit une poignée, regardez les doigts de votre main) teste actuellement un pricing différencié, comme révélé ici la semaine dernière. Autant dire que la fiabilité de cet indice est réelle. A ceux qui en douteraient encore, rappelez-vous que c’est bien sur la foi de cette étude que l’an dernier à pareille époque, j’ai pu mettre en exergue la baisse de prix de Géant. Et j’ai pas eu l’impression de me tromper…

Pour recevoir les résultats détaillés par enseigne, un p’tit mail ici et je m’en occupe illico ou presque

En parallèle, je recommande la livraison de février de Linéaires. Le magazine a imaginé une intéressante manière d’appréhender le positionnement prix global des enseignes : en créant un indice composite intrégrant les marques nationales bien sûr (là où la comparaison est à la fois la plus aisée et la plus indiscutable parce que produits identiques) mais également les MDD et la zone marché. A ce jeu, c’est toujours Leclerc qui gagne. Mais Géant rétrograde, pénalisé par son pricing en frais trad. Faut bien se refaire quelque part !