Le , par
La proximité (relationnelle) selon Intermarché

ConfInter-BDConférence de presse Intermarché ce matin à Paris. Objectif, présenter la nouvelle ambition d’Intermarché qui se résume en une jolie formule : “Passer de l’enseigne la plus près des Français à l’enseigne la plus proche“. Une nuance qui a tout son sens. Intermarché a – et de loin – le meilleur maillage territorial (le fameux “un magasin tous les 17 km”). Mais, à l’inverse, Intermarché est loin d’être perçue comme “proche”, l’état (pendant longtemps) de trop nombreux magasins n’ayant pas aidé !

InterPub

C’est ainsi qu’il faut comprendre la nouvelle copie publi-promo d’Intermarché, déclinée depuis quelque temps. Ci-dessus, les versions Saint-Valentin. Un ton décalé, audacieux, qui vise donc à entretenir une certaine connivence avec les clients. A ceux qui verraient une “trace” Monoprix, je ne leur donne pas tort…

LaGrandeInterviewSecond volet de cette quête de proximité : écouter / entendre les clients. Rien de tel pour se rapprocher de lui ! Intermarché a déjà commandité une étude à Opinion Way sur les clients et leur conso (étude bigrement intéressante dont vous pouvez télécharger les grands résultats ici). Puis, à partir du 28 février, Intermarché va installer des bornes en points de vente pour “sonder” ses clients. Nom de l’opération : “La Grande Interview”.

Référdendum GéantLa prochaine étape est facile à prévoir… Une communication sur le thème : “Vous l’avez demandé, Intermarché l’a fait”. Aux plus anciens, l’idée rappellera forcément Géant dans les années 1990. Ca s’appelait le “Référendum Géant”. Les clients avaient notamment demandé des maisons ! Pour autant, et même si la mécanique a donc déjà été utilisée, l’idée n’en est pas moins intéressante pour passer d’une proximité géographique à une proximité relationnelle.