Le , par
Qu'il est déjà loin le "coup de pied aux fesses des enseignes"…

IntermarchéTomates-BDUne gesticulation en chasse une autre. Hier, Arnaud Montebourg était donc au chevet des “couturières de Lejaby”, avec la ferme intention de contraindre les banquiers à les soutenir alors que le dépôt de bilan guette. Nouvelle gesticulation (Sarkozy, sors de ce corps !). Qui se souvient encore (en tous les cas spontanément) qu’il y a moins d’une semaine il s’agissait de botter le derrière des enseignes qui ne joueraient pas assez le jeu du made in France ? Enième coup de comm’ sans réel débat. Car débat il devait y avoir. Notamment sur les coûts de production. Alors, pour alimenter la réflexion du ministre (en espérant que la préparation du prochain “coup” lui en laisse le loisir), cette photo prise en début de semaine : un magasin qui joue clairement le Made in France. Mais à quel prix… Près de 4 € le kilo de tomates. Deux fois le prix de la (“même”) tomate espagnole. Et le ministre il dit quoi ? Qu’il va houspiller les producteurs espagnols pour qu’ils payent plus grassement leurs ramasseurs ?