Le , par
Ravioli dessert Panzani : qui ne tente rien…

Ravioli Panzani Carrefour Purpan2 mai, une journée bien plus tranquille que la moyenne ! L’occasion de revenir sur les raviolis dessert de Panzani. A l’origine – et comme d’autres –, je l’avoue, j’ai cru à un poisson d’avril. L’année ayant été particulièrement fertile en nouveaux produits imaginés pour la circonstance, après tout, pourquoi pas Panzani. Mais il fallait se rendre à l’évidence… Le 1er avril était passé lorsque les ravioli dessert Panzani ont fait le tour de la twittosphère ! C’est qu’ils avaient donc une véritable vie… En l’occurrence chez Carrefour qui a pris, en national, les deux références imaginées : banane/chocolat et vanille / fraise. Première difficulté : où implanter (et donc où trouver) le produit ? Entre des raviolis aux légumes et des “bolognaise” comme ici à Toulouse Purpan ? C’est quand même pas gagné. L’étape d’après ? La dégustation, évidemment. En la matière, faut jouer les modestes : les goûts individuels valent peu dans une analyse marketing. Donc je vous épargne mon sentiment personnel pour relayer la majorité des commentaires. En deux mots : bof-bof. Ce qui a visiblement convaincu Panzani de justifier l’existence des ravioli dessert via quelques blogueurs/journalistes, etc. Et comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, Panzani s’est même fendu d’une belle infographie. La voici donc… Que retenir ? Qui ne tente rien…

RavioliDessertPourquoi