Le , par
Carrefour, la liste de prix, la sémantique…

ListeCarrefourAvantAprèsSouvenez-vous : la semaine dernière, je vous faisais partager un point de tension (faut bien appeler un chat un chat) avec Carrefour sur la mise à disposition de la liste des 500 produits qui constituent le programme Garantie Prix Bas et alimentent le comparateur qui place Carrefour 4 % moins cher que Leclerc et 10 % plus compétitif qu’Auchan (pour relire la note, c’est ici). Pour soutenir mon point de vue et obtenir la liste*, je mettais en avant trois arguments : 1) une espèce d’éthique qui devrait conduire le comparant à permettre aux comparés de connaître le champ de la comparaison (dès lors évidemment que celui qui compare est juge et partie) ; 2) le cadre réglementaire de la publicité comparative ; 3) ce que promettait Carrefour sur son site, évoquant une liste “disponible” à l’accueil des magasins. Ni une ni deux, j’avais attrapé mon Larousse familial pour valider la définition de “disponible” : dont on peut disposer, qu’on peut utiliser librement.

Sémantiquement, donc, Carrefour n’avait pas vraiment le choix… Finies les cachotteries, j’avais donc enfin la liste ! Mais, discrètement, Carrefour a donc aussi sorti son Larousse, jouant avec la sémantique. Sur le site web de la Garantie Prix, “consultable” a remplacé “disponible”. Définition : qu’on peut consulter. Donc pas automatiquement emporter ! Vous voyez la nuance ? Moi très bien… La prochaine fois, suis bon pour la recopier sur place ;-) Ben oui, la consultation n’empêche pas la prise de note !

Vigie* Cette liste pour quel usage ? La revendre au plus offrant des concurrents ? Pas bête mais non. Tout simplement pour analyser la manière dont elle est construite, article par article. Le résultat de cette étude est publiée dans notre veille mensuelle VIGIE GRANDE CONSO. Plus d’infos ici