Le , par
Il y a du Leclerc chez Amazon…

AmazonFraisLivraisonAu risque d’être détesté des deux (!), aucun doute, il y a du Leclerc chez Amazon ! Dans la série “J’utilise les obstacles réglementaires pour nourrir mon image-prix en adoptant une posture rebelle”, Les Leclerc ont quelques décennies d’avance… Mais Amazon a visiblement bien compris le bénéfice qu’il y avait à tourner la loi en ridicule. Et, ce faisant, conforter son image-prix. Aujourd’hui en effet rentrait en vigueur l’interdiction d’offrir les frais de port sur les livres (de même que la remise de 5 % pour les sites marchands). Résultat, Amazon écrit à tous ses clients (cf le courrier ci-contre) et annonce des frais de port de… un centime. Soit une quasi-gratuité de fait. Comme souvent, effet inverse… La loi devait freiner le développement d’Amazon. Elle lui offre une formidable occasion de rappeler à ses clients qu’il est encore le meilleur ami de leur pouvoir d’achat. J’vous dis, y’a du Leclerc chez Amazon !