Le , par
Réservez-moi un américain poulet !

Carrefour Laôn Sandwich préféréJ’adore le commerce quand il ressemble à ça. En gros, quand il ne ressemble pas forcément à grand chose (au sens esthétique j’entends) mais qu’il place le client au centre de tout. Vraiment au centre de tout. Exemple ici à Carrefour Laôn. Comme tant d’autres, l’hyper a développé un stand sandwich à l’heure du déjeuner. Mais comme d’autres, évidemment, il prépare ce qu’il pense vendre, pas davantage. Et lorsqu’il n’y a plus d’américain poulet (par exemple), le client est contraint de se rabattre sur le saucisson beurre (je sais pas vous, mais j’ai remarqué que c’est toujours ce qu’il reste lorsque vous passez un peu tard dans ce genre de stand !). Pour éviter la déception, notamment pour les clients réguliers, Carrefour propose donc de commander la veille “pour être certain de disposer de votre sandwich préféré“. C’est tout bête, c’est sans doute un brin contraignant, ça suppose de faire confiance à ses clients, etc. Mais c’est finalement tellement “customer-centric” que c’est clairement une bonne idée inspirante.