Le , par
Pub comparative : les étonnants écarts mesurés par Leclerc

LeclercprixNouvelle campagne de pub comparative dans la presse hier, menée à l’initiative de Leclerc. MEL n’a pas caché ces dernières semaines vouloir relancer le combat. Cette fois-ci, comme le mois dernier, Leclerc pointe les écarts entre Carrefour et Market d’un côté (attention MEL, une part croissante du parc de supermarchés de Carrefour s’appelle désormais Market !), Géant et Casino supers de l’autre. Objectif sous-jacent : empêcher que la guerre de prix en hypers ne soit financée (en péréquations) par les supers. Jusque là, rien de nouveau par rapport au précédent visuel. La nouveauté (outre une mise en scène plus réussie avec un tas de pièces) réside dans la sémantique et les résultats. Côté sémantique déjà, MEL reprend à son compte la notion de “super-centrales” pour évoquer ses concurrents. Une notion qui n’existait pas dans la précédente copie. Mais, surtout, quel étonnement sur les résultats… En novembre, Carrefour était mesuré à 1,4 % de Leclerc. Ce mois-ci à 7,6 %. Ca va faire un peu “ancien combattant” (c’est assumé) mais je n’ai encore jamais, je dis bien jamais, vu pareille évolution (aussi importante et aussi rapide). Ce qui, par principe, la rend forcément plus qu’étonnante…