Le , par
Sherpa on-line : peut (beaucoup) mieux faire

SherpaToujours sur les hauteurs. Et toujours sur le sujet drive. Cette fois-ci avec Sherpa (l’enseigne de supérettes d’altitude pour ceux qui ne connaitraient pas) qui multiplie les PLV pour son service de vente à distance. “100 % montagne, 100 % plaisir”. Ca se tente ! Après tout, pour le touriste ordinaire, le passage à la supérette est davantage une corvée qu’un épanouissement. Direction sherpa.net pour réserver les courses du lendemain. Raté. Le service demande… 4 jours (pleins) de délai. Prochaine disponibilité donc : dimanche. La morale ? Il est toujours préférable d’annoncer en amont ce qui peut être perçu comme le point faible d’un service. L’effet est toujours plus dévastateur lorsque le client le découvre après coup. Dit autrement : faiblesse annoncée est plus facilement acceptée…