Le , par
2014 : forts recul de la pression promo de U et de Cora
Plus encore qu’à l’ordinaire, c’est le grand écart dans les stratégies promo. Si la pression promotionnelle moyenne a été quasi stable en 2014, peu d’enseignes se retrouvent dans cette tendance…
> La pression promotionnelle totale des enseignes alimentaires a légèrement progressé en 2014 : + 0,3 %, selon l’étude PromoFlash (A3 Distrib / Ed. Dauvers). Et ce, après deux années de recul : – 4,1 % en 2012 et – 0,6 % en 2013. Reste qu’à l’exception de Leclerc et de Simply Market, aucune enseigne n’évolue au rythme du marché ! Une nouvelle fois, la moyenne n’est pas représentative des stratégies des acteurs…
> Deux enseignes se distinguent très nettement à la baisse : Cora et U avec des reculs de respectivement – 16 % et          – 12 %. Cora a certes multiplié par deux le nombre de ses OP régionales, mais l’enseigne a surtout considérablement allégé son offre promo : – 16 % de références sur tracts sur l’ensemble de l’année. D’ailleurs, le mouvement s’est accéléré au second semestre, conséquence de la baisse de prix engagée en mai.
> Système U, pour sa part, avait prévenu dès 2013 : le groupe souhaitait supprimer environ 15 % d’UB en promo pour redevenir plus agressif en fond de rayon sur lequel, selon Serge Papin, se construit véritablement l’image-prix. Les U ont certes moins réduit que prévu l’assortiment promo (– 11 % en supers, – 13 % en hypers), l’effet sur la pression globale est net.
> A l’inverse, Intermarché avait annoncé vouloir accroître son effort promo. Là encore, c’est mission remplie ! La pression de l’enseigne a crû de 9 %. A la fois sous l’effet de 7 OP nationales supplémentaires et d’un nombre croissant de     produits sur tracts.

Plus encore qu’à l’ordinaire, c’est le grand écart dans les stratégies promo. Si la pression promotionnelle moyenne a été quasi stable en 2014, peu d’enseignes se retrouvent dans cette tendance… Telles sont les grandes conclusions de l’étude PromoFlash (A3 Distrib / Ed. Dauvers).

Promo2014

> La pression promotionnelle totale des enseignes alimentaires a légèrement progressé en 2014 : + 0,3 %, selon l’étude PromoFlash. Et ce, après deux années de recul : – 4,1 % en 2012 et – 0,6 % en 2013. Reste qu’à l’exception de Leclerc et de Simply Market, aucune enseigne n’évolue au rythme du marché ! Une nouvelle fois, la moyenne n’est pas représentative des stratégies des acteurs…

> Deux enseignes se distinguent très nettement à la baisse : Cora et U avec des reculs de respectivement – 16 % et – 12 %. Cora a certes multiplié par deux le nombre de ses OP régionales, mais l’enseigne a surtout considérablement allégé son offre promo : – 16 % de références sur tracts sur l’ensemble de l’année. D’ailleurs, le mouvement s’est accéléré au second semestre, conséquence de la baisse de prix engagée en mai.

> Système U, pour sa part, avait prévenu dès 2013 : le groupe souhaitait supprimer environ 15 % d’UB en promo pour redevenir plus agressif en fond de rayon sur lequel, selon Serge Papin, se construit véritablement l’image-prix. Les U ont certes moins réduit que prévu l’assortiment promo (– 11 % en supers, – 13 % en hypers), l’effet sur la pression globale est net.

> A l’inverse, Intermarché avait annoncé vouloir accroître son effort promo. Là encore, c’est mission remplie ! La pression de l’enseigne a crû de 9 %. A la fois sous l’effet de 7 OP nationales supplémentaires et d’un nombre croissant de produits sur tracts.

PromoFlashCouvPromoFlash est l’étude de référence pour suivre les stratégies promotionnelles des enseignes. Co-éditée par A3 Distrib et Editions Dauvers, elle est disponible trimestriellement et en fin d’exercice sous forme de bilan annuel. Plus d’informations sur simple demande ici.