Le , par
Populariser des produits inconnus (ou peu connus) : la Lidl touch’

SilverCrest

On oublie souvent l’importance de l’offre dans l’attractivité commerciale d’un point de vente. Après tout, avant de savoir si le magasin est “dernier concept” ou “digital inspired”, le client s’intéresse d’abord – et par principe – à l’offre. Dans les années 1970 et 1980, c’est notamment ce qui faisait le succès de l’hyper : dénicher, démocratiser ou populariser (prenez le verbe qui vous sied le mieux mais l’idée est la même) des produits que le client ne connaissait que peu ou pas du tout. Désormais, noyé par sa propre diarrhée promotionnelle, l’hyper a perdu ce rôle. Et est finalement devenu très conventionnel. Dit autrement, moins magique. A l’inverse, feuilletez avec assiduité les prospectus de Lidl. Je vous mets au défi de connaître tous les produits proposés ! Et suis tout aussi certain de surprendre une remarque genre “tiens, c’est pas bête ça”. Vous y êtes : c’est l’effet de l’offre. Exactement le cas de ce haut-parleur de douche. Combien de consommateurs connaissaient l’existence de ce type de produit avant que Lidl ne lui consacre un tiers de page ? Evidemment pas tous. Et pour ceux qui l’auront remarqué, Lidl aura alors été “l’enseigne qui trouve toujours des produits originaux”. Certes, ils ne les achèteront pas systématiquement. Mais leur “préférence-Lidl” progressera quand même.