Le , par
La limite d’un merchandising 100 % conso

Auchan PEM Beauté

C’est une lapalissade : le merchandising doit être pensé conso. Evidemment. C’est dans cet esprit qu’en 2009 (une éternité), Auchan avait mis en musique ses fameux “PPE”, les partis pris d’enseigne. Une réorganisation des rayons dans une logique conso. Je me souviens, à Blois, avoir découvert le petit électro-ménager beauté implanté au cœur du rayon parfumerie. Les sèches-cheveux à côté des shampoings et des colorations, les tondeuses à barbe avec le rasage, etc. Une évidence. Mais pas facile à décliner parce que ça bouleverse les organisations. Conséquence, la déclinaison s’est vite arrêtée. Et les tondeuses (à barbe) sont plus souvent avec l’électroménager qu’avec le rasage. Pas ici à Petite-Forêt, près de Valenciennes. Mais, voilà, si les produits sont avec la beauté, le personnel est toujours – logiquement – avec l’électroménager. Ce qui, de fait, constitue une limite à un merchandising 100 % conso. En tous les cas sans une débauche de moyens (humains).