Le , par
JA de l’IFM : Face à… Serge Papin

Papin

Dernière journée aujourd’hui des 43e JA de l’IFM et déjà l’occasion de partager quelques infos glanées lors de ces nombreux « Face à… » avec Serge Papin (Système U), Jérôme Bédier (Carrefour), Jacques Antoine Granjon (Vente-privée), Michel-Edouard Leclerc (Leclerc) et Thierry Cotillard (Intermarché).

Difficile évidemment de résumer une heure d’échange en quelques lignes mais je me lance avec Serge Papin. 

Première info, « l’atterrissage » prévu pour l’exercice 2015. Système U anticipe une progression des ventes comprise entre 2,5 % et 3 % hors carburants (mais en non comparable). Un niveau nettement supérieur à l’exercice précédent où les U avaient été à peine positifs. Sur l’alliance avec Auchan : seule annonce, « il n’y aura pas de changements d’enseigne en 2016 ». En fait, U et Auchan attendent les conclusions de l’autorité de la concurrence pour janvier ou février (phase 1) et mai/juin (pour la phase 2). « L’alliance pourra alors avancer plus visiblement », a résumé Serge Papin. Sachant qu’en parallèle, selon mes informations, l’alliance avance déjà bien concrètement : les plans s’affinent. Histoire d’être prêts lorsque l’accord aura été donné.

Sur la guerre des prix, Serge Papin a réaffirmé sa conviction (« Le discount, on en voit bien les limites. On va en payer le prix sur la santé, l’emploi, etc. »), mais aussi ses prévisions : « On a touché le point bas. Nous vivons la dernière année de négociations un peu hard. Il y aura ensuite un certain équilibre entre 4 grands groupes de taille équivalente à l’achat. La différence ne se fera pas à l’achat mais à la vente ». Quant à la question de savoir comment être partenaires en amont et concurrents en aval (ce qui est quand même le cas de U et Auchan), la réponse réside dans le « comité d’alliance stratégique », une structure qui aura en gros mission de résoudre d’éventuels problèmes. Un thérapeute de couple en fait !