Le , par
Pas bête la foire aux chiens/chats de Carrefour !

Carrefour Pet FoodDemain mardi démarre chez Carrefour “Les animaux font leurs stars”. Une opération promotionnelle nationale que, pour la facilité de la compréhension, je vais baptiser “La Foire aux chiens/chats”. Pour la première fois (à ma connaissance et à celle de mes camarades d’A3 Distrib), une enseigne a consacré un catalogue national à l’univers pet-food et accessoires. Au passage, la montée en puissance de Carrefour est intéressante à retracer (là encore, merci A3 Distrib).

En 2014, seuls une quarantaine de magasins avaient suivi une OP thématique, 100 % pet food. L’an dernier, sur à peu près les mêmes dates, la catégorie avait réintégré une OP trafic classique mais avait eu droit à un “appel de couverture” sur le prospectus. Cette année, nouvelle étape : une OP thématique nationale et 2 versions de catalogues, l’une de 12 pages, l’autre de 16 pages. 

Forcément, voilà qui rappelle la montée en puissance d’OP aujourd’hui importantes : les foires aux vins bien sûr, mais également les foires aux whiskies ou les OP beauté par exemple. Certes, il est peu probable que le potentiel de la foire aux chiens/chats soit équivalent aux vins ou à la beauté (où les grandes enseignes se rapprochent des 100 millions). Pour autant, l’idée est bonne. Car le terreau affectif est fertile sur cette catégorie. Ce qui peut justifier d’un rendez-vous commercial où, à côté de l’offre classique (et discountée), une enseigne pousse d’autres produits. Voire rentre en interaction avec ses clients. A l’image par exemple du concours photo, largement mis en avant dès la page 2 du tract : “Faites de votre animal l’égérie de notre prochain catalogue, en 2017″. C’est loin. Mais, au moins, on aura appris que Carrefour a bien l’intention de pousser son avantage. Ce qui devrait pour le moins inciter Leclerc, Auchan, Géant et consorts à faire de même. Ou, a minima, à… savonner la planche de Carrefour vers le 15 février 2017. Par exemple avec du – 50 % sur les maxi-sachets de croquettes. J’dis ça, j’dis rien ;-)